Magazine n°13 - La Finance Verte

Intervenant d'honneur: Corinne LEPAGE, Ancien Ministre de l'Environnement, Présidente de CAP21 / Rassemblement Citoyen

 

 

Le Centre des Professions Financières est heureux de vous présenter le nouveau numéro du Magazine des Professions Financières & de l’Économie sur le thème de la Finance Verte. Au coeur de l'actualité, en plein débat sur la transition écologique, les accords de Paris et la COP 21, ce nouveau numéro vous invite à découvrir les visions d'un très grand nombre d'acteurs: les chercheurs de la Chaire FINAGRI, les entrepreneurs spécialisés, les financiers tournés vers le secteur agricole et beaucoup d'autres encore...

 

 


 

Éditorial

 

Marie-Agnès NICOLET, présidente de REGULATION PARTNERS et du Club des marchés financiers

 

Finance verte, financement de la transition énergétique….Ce nouveau numéro du magazine des professions financières, consacré aux effort de l’industrie financière face aux dérèglements climatiques et à l’apport de la Finance pour faciliter la transition énergétique ne reflète pas uniquement un effet de mode. Il nous paraît en effet majeur de montrer les voies choisies par la Finance pour lutter contre le réchauffement climatique et contribuer également aux enjeux de santé publique. Dans ce numéro, nous avons donné la parole à des chercheurs (notamment au travers de la chaire Finagri de l’IAE Paris), des émetteurs, qui ont expérimenté les green bonds, des investisseurs, mais aussi d’anciens ministres qui témoignent de leur engagement politique et écologique pour la sauvegarde de notre planète.

 

Les investisseurs mettent en avant l’ « impact investing », défini comme une stratégie d’investissement cherchant à générer un impact social et environnemental positif, tout en procurant un retour financier. Des initiatives comme le Climate Finance Day, montre la nécessaire implication de la finance : lorsque plusieurs grandes institutions déclarent arrêter de financer le charbon, la voie est ouverte pour des énergies moins polluantes.

 

Le développement de la finance verte passe également par des engagements de la place financière, en faveur par exemple de la décarbonation des portefeuilles d’actifs, du lancement de nouveaux produits financiers dédiés à l’environnement et aux énergies renouvelables.

 

La question qui reste posée est celle de l’évaluation des critères permettant d’évaluer les produits financiers « verts » et de manière plus générale d’intégrer les facteurs environnementaux dans la notation extra-financière de l’ensemble des entreprises.   

 

Enfin, les financeurs du monde agricole ont changé : certaines plate-formes de crowdfunfing sont spécialisées dans ce secteur, permettant aux particuliers de financer la transformation du monde agricole, en complément des financements plus classiques. Il s’agit de mettre tous les moyens en œuvre pour permettre au secteur agricole d’investir pour intégrer les facteurs environnementaux dans ses projets de développement (comme la substitution d’une protection chimique des cultures par une protection mécanique, par exemple).

 

Investissements d’avenir, fonds de garanties européens, green bonds… l’ensemble des sources de financements disponibles doit être mobilisé pour assurer cette transformation et financer les innovations nécessaires.

 

Innover pour polluer moins, innover pour une planète durable, innover pour une meilleure santé publique…autant de chantiers sur lesquels la Finance au sens large, banques et fonds d’investissements, assureurs et financement participatif ont un rôle majeur à jouer, aux côtés des entreprises et du monde de la Recherche.

 

Bonne lecture…

Télécharger ce numéro: