Accueil » Magazine » N°7 - Organisations financières et révolution numérique - Novembre 2015

Intervenant d'honneur : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, Directrice Générale de la FBF

 

Le Centre des Professions Financières est heureux de vous présenter le nouveau numéro du Magazine des Professions Financières & de l’Économie. Ce Magazine n°7 aborde un sujet vital et d'actualité pour l'ensemble des professions financières, qui est celui de l'impact de l'évolution brutale du numérique sur nos différents métiers, nos pratiques opérationnelles, et notre management.

 

Comme nous avons l'habitude, nous avons interrogé différents acteurs de ce changement et en particulier les praticiens eux-mêmes. Le tableau dressé se révèle être très impressionnant, car il présente un enjeu majeur à tous les niveaux, qui demeure très certainement le plus grand changement rencontré par les organisations financières depuis l'arrivée de l'informatique traditionnelle. Ce qui est perçu comme essentiel dans ce bouleversement, c'est l'importance de l'humain qui reste primordiale dans cette aventure, comme l'exprime par ailleurs très clairement les intervenants de ce Magazine n°7. La solution pérenne réside-t-elle dans le bon compromis entre le meilleur de l'humain et celui du numérique ?

 


 

L’impact du numérique pour les institutions financières



Marie-Agnès NICOLET, Présidente de Regulation Partners et du Club des Marchés Financiers.

 

 

Pourquoi ce magazine dédié à l’impact du numérique dans les institutions financières ?


Comme vous le lirez au détour des nombreux articles de ce magazine, les enjeux du numérique sont particulièrement importants pour les institutions financières qui se posent des questions de plus en plus prégnantes sur la refonte de leurs modèles de développement des activités et de relations clientèle.

 

La peur de l’« uberisation » de la finance, c’est-à-dire du digital comme « prise de pouvoir par l’utilisateur consommateur » comme l’écrit l’un des auteurs du magazine doit déboucher sur une démarche proactive de modification des organisations pour s’adapter à ce nouveau contexte et tirer partie des formidables ressources non encore exploitées (big data).


Pour rester dans la course, il faut réussir le « défi de l’agilité », acquérir de nouvelles compétences et transformer les organisations. Le numérique, peut aussi être générateur d’inclusion bancaire, comme l’article sur l’impact du numérique sur le développement en Afrique le montre.

 

Les Fintech, définies par la Commission européenne comme « la combinaison de services financiers innovants et de la mise à disposition de capitaux grâce à l’utilisation de nouvelles technologies numériques » est en plein essor et modifie la vision des acteurs traditionnels de la finance. Et, comme l’indique l’un des auteurs, « la Fintech française se structure ».


Enfin, l’impact le plus significatif à long terme est celui de l’adaptation des ressources humaines et plusieurs articles sont consacrés à ce thème ; transformation des métiers, facilitation des accès aux savoirs, « métamorphose du concept même d’emploi » comme l’écrit l’un des auteurs, thème particulièrement d’actualité.

 

 

Retour aux Magazines des Professions Financières

Télécharger ce numéro: