Accueil » Magazine » Magazine n°11 - Le rôle des femmes dans la finance

Intervenant d'honneur : Odile RENAUD-BASSO, Directrice générale du Trésor

 

Le Centre des Professions Financières est heureux de vous présenter le nouveau numéro du Magazine des Professions Financières & de l’Économie. Ce Magazine n°11 a souhaité mettre en avant les femmes qui jouent un rôle clé dans l'industrie financière. 

Comme nous en avons l'habitude, nous avons interrogé différents acteurs qui se trouvent au cœur de ce débat, comme Nicole NOTAT (Vigeo Eiris), Inès de DINECHIN, (Aviva Investors France), Sylvie TERRIS (AGRICA Epargne), Florence LUSTMAN (La Banque Postale), Marielle COHEN-BRANCHE, (AMF) et bien d’autres… Vous retrouverez tous leurs points de vue et bien plus encore, en téléchargeant la version numérique de la onzième édition du Magazine des Professions Financières & de l’Économie.

 



Éditorial

 

Marie-Agnès NICOLETPrésidente de Regulation Partners et du Club des Marchés Financiers.

 

Dans le cadre de cette nouvelle édition du Magazine des Professions Financières & de l’Économie, nous avons souhaité mettre en avant les femmes qui jouent un rôle clé dans l’industrie financière.

 

On partait de très loin en matière d’égalité homme-femme et plusieurs auteures des articles que vous allez lire le rappellent : jusqu’en 1965, une femme en France devait obtenir l’autorisation de son mari pour ouvrir un compte en banque et exercer une profession ! Bien heureusement, le taux de femmes actives professionnellement est désormais significatif en France ; mais les diverses enquêtes montrent que leur taux de représentation dans les organes de direction est encore trop faible, tandis qu’il a fallu attendre une loi spécifique pour assurer plus de parité dans les Conseils d’Administration des sociétés cotées.

 

Dans cet environnement général, où en est le secteur financier et quelle place pour les femmes dans la finance ?

 

L’étude menée par l’Association Française de la Gestion financière montre que les femmes représentent environ un tiers des effectifs au global, et que les gérantes sont bien représentées en France comparativement aux autres places financières, les femmes étant aussi particulièrement représentées dans les métiers du contrôle interne et conformité ainsi que la communication.

 

De son côté, Annie BELLIER, Enseignant-chercheur en finance s’est penchée sur l’impact du genre sur les investissements dans des start-up, à la fois côté investisseurs (des Business Angels) et côté porteurs de projets avec des résultats inattendus mais en concluant tout de même sur la nécessaire lutte contre les stéréotypes, qui reste nécessaire afin d’encourager à la fois l’entrepreneuriat féminin et l’investissement des femmes dans des projets d’entreprises.

 

Vous découvrirez également en lisant ce numéro que les femmes ont des postes clés dans la finance, comme médiateur(trice) de l’AMF, directrice financière, chef d’entreprise ou actuaire... et qu’elles sont très majoritairement représentées dans les professions judiciaires.

 

Cependant, le faible taux de présence des femmes dans les cursus scientifiques est souligné par Florence LUTSMAN, Directeur Financier à la Banque Postale, comme une faille persistante du système éducatif français tandis que Christiane FERAL-SCHUHL, ancienne Bâtonnière de Paris et ancienne membre du Haut Conseil à l’Égalité entre les hommes et les femmes constate quant à elle que de plus en plus souvent, les femmes avocates postulent à des fonctions d’élus, ce qui est une évolution positive.

 

Encore faut-il faire tomber les barrières psychologiques et l’autocensure qui bloque encore trop souvent les femmes au moment de choisir une carrière professionnelle ; ainsi, comme l’écrit joliment Elisabeth GEHRINGER, Administrateur de l’entreprise BNP PARIBAS CARDIF, dans le titre de son article : « quand on est bonne en maths, on fait des maths ».

 

Alors, loin des incorrigibles pessimistes qui pensent que « c’était mieux avant », pour toutes les femmes qui souhaitent mener une carrière épanouissante dans la finance, l’époque est formidable et pleine d’opportunités. Même si, comme l’écrit l’une des auteures, « les avancées sociétales demeurent toujours fragiles et nous devons rester vigilants pour les droits des femmes en général ». 

 

 Retour aux Magazines des Professions Financières

Télécharger ce numéro: